La technologie RFID pourrait bien mettre fin au mythique marquage fixé à l’oreille des bovins.

La RFID permet de recenser, d’identifier et de surveiller avec précision un élevage agricole de manière entièrement autonome et sans risque d’erreur. Les technologies basse fréquence (BF) ou haute fréquence (HF) sont privilégiées dans ce type d’application car elles permettent la lecture même à travers l’eau (le corps).

bétail_RFID

Comment ça marche ?

Avec la technologie RFID, on injecte un tag sous la peau de l’oreille des animaux fermiers. Ces tags sont de petits identifiants de quelques millimètres. Ils sont majoritairement composés d’un tube en verre biocompatible contenant la puce et l’antenne RFID. Toutes les informations de l’animal comme son numéro d’identification se trouvent dans la puce RFID. Il existe plusieurs types de puces avec différentes mémoires, des fonctionnalités de lecture simple ou lecture/écriture… Grâce à la fonctionnalité lecture/écriture de cette puce, l’éleveur peut suivre et inscrire de nouvelles données comme le poids ou les traitements reçus. La lecture/écriture de la puce RFID se fait avec un lecteur RFID basse fréquence ou haute fréquence en fonction du type de puce à quelques centimètres de l’animal. Les informations peuvent également être transmises via Bluetooth depuis le lecteur RFID aux logiciels de traitement des troupeaux sur un ordinateur.

RFID_élevage

A quoi ça sert ?

En plus d’un suivi individuel sans faille de l’élevage jusqu’à la traite, la RFID est employée pour d’autres actions. Elle permet par exemple d’éviter les maladies et leurs transmissions au reste du cheptel car le carnet de santé de l’animal se trouve dans son oreille. Ainsi, tous les antécédents de chaque animal y sont répertoriés et la prise de décision est facilitée.  La technologie RFID permet également aux consommateurs finaux d’avoir une meilleure traçabilité des produits sur leurs origines, la nourriture consommée par les animaux. Au moment de la tonte des montons par exemple, il est ainsi possible de savoir de quel cheptel provient la laine récoltée.

 

 

L’identification des animaux fermiers avec la RFID reste pour le moment une démarche volontaire de la part des éleveurs. Elle se fait principalement en France dans les élevages laitiers mais tend à s’étendre à l’ensemble des cheptels.

Vous souhaitez installer une solution RFID dans votre élevage ? Contactez-nous.

Share This