Ticket puce RFID

sunrail logoUn ticket de transport qui ne « passe » pas à la composteuse : un sujet de haute exaspération qui peut vite faire dérailler la satisfaction client.

Quand la compagnie ferroviaire en charge des trains de banlieue de la région d’Orlando a constaté qu’un grand nombre de validations étaient problématiques, elle a cherché un nouveau fournisseur, pour concevoir des billets sans contact RFID plus fiables. C’est donc naturellement qu’AXEM Technology, expert en produits RFID, a été consulté.

Si l’entreprise française a su relever le défi avec succès, c’est parce que son équipe a tout décortiqué…

La satisfaction des passagers, un enjeu capital !

Inaugurées en 2014, les premières lignes Sunrail ont tout à démontrer pour satisfaire les usagers dans leurs trajets quotidiens. Or, en quelques mois seulement, la compagnie ferroviaire s’est fait une réputation désastreuse en ce qui concerne les tickets à usage unique. La raison ? Un problème de lecture à la borne automatique, au point que les usagers redoutaient d’utiliser les machines.

En effet, beaucoup de puces n’étaient pas lues et le papier était fragile, ce qui générait un taux de déchet important. Et même si les trains sont confortables et le personnel agréable, l’expérience usager était gâchée par ces minutes de grande solitude passées devant une machine réfractaire. Inéluctablement, les usagers déçus préféraient s’orienter vers d’autres moyens de transport.

Un véritable problème pour Sunrail, d’autant plus que ce dysfonctionnement était un vrai gouffre financier avec des coûts de compensation très importants. Il fallait donc réagir.

Remplacer les machines ? Trop coûteux. Il fallait plutôt se concentrer sur les consommables et trouver un nouveau fournisseur sérieux et compétent, capable de fournir des billets fiables. La confiance des usagers en dépendait.

Repenser le ticket RFID pour assurer la performance

Si AXEM Technology a été contacté par son partenaire aux Etats-Unis, c’est parce qu’il fallait entièrement repenser la conception des billets, tout en garantissant la compatibilité avec les structures en place. En effet, l’importance de la qualité du papier était évidente, mais il fallait trouver un fournisseur capable également de maîtriser et optimiser les performances RFID.

Et pour mener à bien leur mission, les équipes AXEM Technology ont commencé par littéralement décortiquer l’ancien ticket afin de l’analyser point par point.

« Nous nous sommes alors rendu compte que certaines caractéristiques pouvaient être optimisées. Outre la qualité du papier, la puce mais aussi l’antenne devaient être améliorées », se souvient Philippe MONDON, PDG de la société. « Quelques mois à peine après nos premiers échanges, nous envoyions des échantillons pour qu’ils soient testés sur place. Puis en avril 2017, les premiers 450.000 tickets étaient déployés dans les stations Sunrail ».

Depuis, le fournisseur français AXEM Technology fournit tous les tickets de train de banlieue d’Orlando. Ce contrat d’une durée de 5 ans minimum représente environ 1.5 millions de pièces/an.

Les valeurs ajoutées de l’entreprise française

Analyse précise des besoins et des contraintes : comprendre les failles de la solution précédente, les contraintes environnementales, les impératifs de lecture et d’utilisation, à la fois pour les opérateurs et les usagers.

Expertise en RFID : choisir le bon inlay avec la bonne puce, la bonne antenne et les bons connecteurs, pour permettre une lecture optimale et une résistance électronique.

Gestion du pré-encodage : faciliter l’utilisation et la lecture avec une correspondance des données entre la puce et le ticket.

Choix de matériaux de qualité : garantir un stress limité de la puce lors de l’intégration des données, un taux de fiabilité de pratiquement 100% et une qualité de production à grand volume identique à celle des échantillons.

Compétitivité en termes de prix : optimiser et maîtriser les coûts de revient.

Share This